Communauté

Société / Santé

Un Halloween dans le Grand Est

Publié par Actu Echosciences, le 27 octobre 2020   230

Xl pumpkins 1712841 1920

C'est le milieu de l'automne, les jours raccourcissent, les températures chutent... nous nous dirigeons tout droit vers la période la plus sombre de l'année. Heureusement, de la Toussaint à Noël, la vie est ponctuée de nombreuses fêtes traditionnelles qui rythment cette période de ralentissement. 

Mais savez-vous d'où viennent des traditions comme Halloween ou la Toussaint ?

Aux origines d'Halloween, la tradition celte. 

Dans les régions tempérées, l'année est marquée par des saisons. Aux environs du 1er novembre, les celtes fêtaient Samain, une fête rituelle censée marquer la transition entre la saison claire de l'année et la saison sombre. Ce moment crucial était propice au rapprochement du monde des morts et de celui des vivants et a toujours été teinté d'une forte couleur symbolique. 
Les celtes se rassemblaient à cette occasion pour des banquets afin de célébrer le début de la nouvelle année pendant trois jours, le premier étant dédié à la mémoire des héros, le deuxième dédié aux morts et le troisième consistant en des réjouissances populaires. (1)
La fête d'Halloween coïncidait également avec la fin des moissons et était originellement un moment festif et de célébration collective de la fin du labeur. 

La citrouille creusée : tradition ancestrale ou coup marketing ? 

La tradition de la citrouille creusée viendrait d'Irlande. Certains affirment que la pratique viendrait de la légende de Jack O'Lantern, un personnage de conte qui par deux fois aurait trompé le diable, si bien qu'au moment de mourir ni le paradis, ni l'enfer n'ont souhaité l'accueillir. Il aurait ainsi été condamné à errer inlassablement entre le monde des vivants et le monde des morts, avec comme seul éclairage un morceau de braise ardent, qu'il aurait placé dans un navet creusé (2). 
Le "jack-o'-lantern" désigne également les feux follets, des phénomènes de combustion de gaz spontanées qu'on associait autrefois au retour des esprits dans le monde des vivants pendant la nuit (3).
Avec l'émigration des Irlandais et des Ecossais vers l'Amérique, cette tradition voyage et se transforme : on n'honore désormais plus les morts en leur dressant une table pendant la Nuit d'Halloween, mais les enfants se déguisent en morts, en sorcières, ou en fantômes pour aller réclamer des bonbons. Le navet devient alors une citrouille creusée, car le saviez-vous : la citrouille est originaire d'Amérique du Sud et n'existe pas encore dans les jardins particuliers en Europe au 19ème siècle ! 
Bien avant le retour de la fête d'Halloween dans sa version "citrouille", on fêtait encore en Lorraine la nuit des betteraves grimaçantes (Rommelbootzennaat). La tradition de creuser des légumes pour y mettre une lumière s'est donc perpétuée en Europe. 

Les betteraves grimaçantes de Lorraine


Et la Toussaint  ? 

La fête de tous les saints était fêtée en Orient dès le 5ème siècle. La date a été fixée au premier dimanche après la Pentecôte. En l'an 609, le pape Boniface IV institua la Toussaint le 13 mai. Cependant, comme une grande partie des peuples d'origine celte continuaient à célébrer les morts autour du mois de novembre, l'Eglise finit par l'instaurer au 1er novembre, en l'an 875 par le pape Grégoire IV. Au lendemain de la Toussaint, la fête des morts le 2 novembre aurait vraisemblablement été instaurée au IXème siècle par Odilon, alors abbé de Cluny. Il était d'usage de célébrer tous les défunts lors d'une messe, mais aussi d'allumer un feu dans la cheminée, dans le but d'obtenir la délivrance des défunts du purgatoire (4). Ainsi, la Toussaint a été étroitement associée à la célébration des morts et chaque dimanche de la Toussaint, des familles se réunissent encore au cimetière pour déposer des bouquets de chrysanthèmes sur les tombes de celles et ceux qui ont quitté le monde des vivants. 

Votre fête d'Halloween dans le Grand Est  : 

Encore aujourd'hui, pas une institution ou pas un musée ne profite pas de la période d'Halloween et des vacances scolaires de la Toussaint  pour proposer des activités thématiques autour de cette fête. Ses origines, ce qu'elle évoque... l'occasion de faire un peu d'histoire et de redécouvrir un peu la vie des gens qui nous ont précédé. 

Voici quelques évènements pour cette période : 

Du côté du Jardin botanique de Nancy, on vous propose des parcours thématiques autour des courges, des contes et légendes, ainsi qu'un après midi spécial Halloween le 31 octobre

Du côté de la Cité des Paysages de Meurthe-et-Moselle, le samedi 31 octobre sera également consacré à Halloween. Le programme des vacances de la Toussaint est disponible en pièce jointe de cet article. 

On vous souhaite à tous et à toutes une bonne fin d'octobre festive ! 

Eléa pour Echosciences Grand Est. 

Références : 

1. Moullec, V. L. Fêtes et rituels du Druidisme. (Editions du Dauphin, 2009).
2. Newell, W. W. The Ignis Fatuus, Its Character and Legendary Origin. The Journal of American Folklore 17, 39–60 (1904).
3. Jack-o'-lantern - The reader view of Wikipedia 
4. Hily, G. Samain, Halloween et la Toussaint (Klask, 2011). H. Bihan (dir.), Mythes, littérature, langue. Gwengeloù, lennegezh, yezh, Rennes, Éditions Tir (Klask vol. 10), 2011, p. 83-94.