Communauté

Société / Santé

Festival

La Nuit de la Lecture

Pour la 4ème année, le Ministère de la Culture organise La Nuit de la Lecture qui se déroule le samedi 18 janvier 2020 sur un plan national.

Teaser 


Une troisième fois, les bibliothèques universitaires de lorraine participeront à La Nuit de la lecture 2020. Un bref retour en arrière permet de rappeler les précédents thèmes abordés par le passé. En 2018, les BU mettent à l’honneur les écrits de chercheurs en qualité d’auteurs et d’écrivain(e)s ; les enseignants-chercheurs sont largement présents au Rendez-Vous.  En 2019, il est surtout question d’écriture, de théâtre et de lectures accompagnées de musique ; les étudiants s’emparent alors de l’événement et sont partie prenante dans les performances dont ils construisent toute la communication.

La Nuit de la lecture 2020 ou La Nuit de la Lecture (musicale) sur le Campus Lettres & Sciences Humaines a cette année pour ligne de fond la musique comme support à l'écriture, à la lecture et à la déclamation. Riches des expériences passées et de l’enchantement des publics pour des lectures augmentées de performances, les BU de lorraine invitent les enseignants, les étudiants et les partenaires de la cité à les accompagner pour la mise en œuvre d’un programme qui met en relief les arts polymorphes. Exposition, ateliers, rencontres, lectures, théâtre, musique instrumentale, chorégraphie et concert électronique témoignent de la variation d’[écritures/lectures] : littéraires, artistiques, scéniques, lyriques, instrumentales, numériques…

Trois grands moments caractérisent la Nuit de la Lecture 2020 sur le Campus Lettres & Sciences Humaines répartis entre la BU Lettres et SHS et l’Espace Deléage :

  1. (10h à 13h) des ateliers en matinée - BU Lettres et SHS,
  2. (14h à 17h) des rencontres l’après-midi - BU Lettres et SHS,
  3. (17h à 19h) des arts du spectacle en début de soirée - Espace Deléage.

10h-13h : Ateliers à la BU Lettres et SHS

  • Les étudiants de L3, sous la conduite de Céline Carenco, Maître de conférences-Responsable de la licence musicologie  - Université de Lorraine, animeront l'atelier sur les enseignements en musicologie.
  • Les étudiants du CFA, licence pro Métiers de la scène lyrique et licence pro Accompagnement des publics et partenariats dans le spectacle vivant, sous la conduite de Delphine Ledroit  directrice du CFA accompagnée par Elise Nemoz, responsable du service Éducation artistique et culturelle de l'Opéra national de Lorraine, animeront l'atelier sur les métiers de la scène lyrique.
  • Nicolas Moron, Maître de conférences-Directeur du Département de Musique et Musicologie-Responsable du master Arts parcours Édition musicale et musicologie  - Université de Lorraine, accompagné de ses étudiants en Master 2, animera un atelier sur l’édition musicale et à son lien avec le support, papier ou autre.

14h-17h : Rencontres et communications à la BU Lettres et SHS

  • 14h-14h30 : Inauguration de l'exposition L'Opéra, si ça vous chante !

Inauguration de l'exposition L'Opéra, si ça vous chante ! par le directeur de l'Opéra national de Lorraine Matthieu Dussouillez  avec présentation des grandes thématiques de la saison 2019-2020, en présence de l'artiste peintre Gregory Brunsperger.

  • 14h30-16h30 : Rencontre avec Des’lices d’Opéra

Présentation de l’association Des’lices d’Opéra et de ses activités par Mô Frumholz,

Présentation de la rubrique mensuelle coordonnée par Claudine & J-Luc Gaillard, professeurs de lettres à l’INSPE, Les opéras sur vos écrans et de quelques sites de découverte de l’opéra

Bien sûr, rien ne peut remplacer le spectacle vivant de l’opéra… Mais doit-on se priver d’avoir accès à bon nombre d’opéras sur écrans ? Visionner en toute liberté les opéras disponibles sur Internet, c’est aussi retrouver les droits imprescriptibles du lecteur formulés par Daniel Pennac.

Présentation de la rubrique Les opéras sur vos écrans sur le site de Des’Lices d’Opéra qui chaque mois recense et commente les opéras disponibles en libre accès sur les sites Internet Arteconcert, Operavision et France TV. Caractérisation de chacun des sites en fonction des opéras, compositeurs et metteurs en scène. Des opéras diffusés sur Internet aux œuvres programmées dans les maisons d’opéra en 2019 : quelles représentations sociales du genre «opéra» ? «On ne naît pas opéraphile, on le devient» : quelques sites d’initiation en douceur et avec malice.

  • 15h30-16h00 : L’Opéra mis en scène aujourd’hui : un exemple - Conférence illustrée d’Yves Gueniffey, Des’lices d’Opéra

Bien sûr le genre opéra ne s’est pas arrêté avec les grands créateurs du XIXe siècle, avec les Verdi, Wagner et autres Puccini et Richard Strauss. Des compositeurs modernes puis contemporains ont su renouveler le genre à la suite de Debussy et de Berg. Mais c’est vrai que l’essentiel des productions proposées par nos différentes maisons d’opéra repose sur le « patrimoine » accumulé depuis l’Orfeo de Monteverdi (1607). Dès lors se pose le problème de faire en sorte que ces œuvres du passé parlent encore à nos contemporains. Plutôt que de chercher à reproduire une pseudo mise en scène d’origine, souvent illusoire, des metteurs en scène d’aujourd’hui tentent de relever ce défi, avec plus ou moins de succès. Nous illustrerons ces tentatives sur un exemple.

  • 16h00-16h30 : présentation de métiers d'opéra par Bruno Mallea, régisseur de l’audio-visuel à l’Opéra de Nancy.

Kifékoi à l’Opéra : la régie audio-visuel et l’ensemble des métiers de l’opéra

  • 16h30-17h00 : L’œuvre d’Albert Camus, une polyphonie de mots et de notes - Conférence de Marcelle Mahasela (ex-responsable des archives d’Albert Camus) :

 «La littérature c'est de la musique» Philippe Sollers

 «Camus ne portait pas à la musique un intérêt particulier. Elle est le parent pauvre des arts créatifs camusiens» écrit Pierre Grouix dans la notice musique du Dictionnaire Albert Camus. «La musique tient peu de place dans l’œuvre de Camus» confirme Jean-Louis Meunier dans son intervention : Albert Camus : De la musique à Mozart et à l’histoire. Est-ce Olivier Todd qui donne cette image de Camus quand il remarque : «Camus le reconnaît, la musique n’est pas son fort». Mais la non connaissance de la musique implique-t-elle qu’on ne peut y être sensible ? Nous ne le pensons pas et nous sommes tentés de croire avec Philippe Sollers qu’«Ecrire, c'est entendre».

L’œuvre de Camus s’écrit parallèlement sur trois portées différentes et semblables à la fois : Roman, Essai philosophique, théâtre pour dire sur des tonalités distinctes l’absurde, la révolte, l‘amour, chaque thème incluant cependant les deux autres en contrepoint. La musique est partout dans l’œuvre. Bien sûr on y trouve des termes musicaux et des instruments de musique. Apparaissent aussi des références à certains musiciens tels que Beethoven, Chopin, Wagner, Stravinsky et encore et surtout Mozart pour lequel il écrit un hommage dans l’Express à l’occasion des 200 ans de sa naissance, viennent ensuite de nombreuses références à la musique de la nature et l’évocation de la mélodie du monde. Camus a aimé la musique, son écriture est musique. Au cours du XXe siècle nombre de musiciens l’on mise en musique.

17h15-19h : Performances artistiques à l'Espace Deléage

François Noël, régisseur et Tourneur-Freezer,  prestations de sonorisation et lumière

  • 17h15-18h : Performance dirigée par Denis Milos (Directeur du TUN) et Caroline Bornemann (Collaboratrice pédagogique) avec les étudiants comédiens du T.U.N. qui liront les trois nouvelles lauréates du Concours national étudiant 2019 de la nouvelle, sur le thème « Révolution ».
  • 18h-18h30 : Jouez trombone, résonnez musique !

Andréa Calcagno Trombone solo et Thomas Bousquié Trombone basse solo à l’orchestre symphonique et lyrique et Mélanie Moussay, soprano.

  • 18h30-19h : Pièce chorégraphique "Son-Or" par l’ensemble de musique du LORIA et une chorégraphie de Katharina Hechner, Enseignante - Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives – Université de Lorraine. Compositions originales d’Antoine Falcone, Informaticien  - LORIA – Université de Lorraine.
  • Reprises de Jean-Michel Jarre et de Vangélis
  • Genre musical : space music, musique électronique, trance, new age
  • Instruments : synthétiseurs, piano, basse, violoncelle, batterie

Co-organisateurs

Bibliothèque Universitaire de lettres Sciences Humaines et Sociales de la Direction de la Documentation et de l’Edition de l’Université de Lorraine et Des’lices d’Opéra, association mécène de l’Opéra national de Lorraine – Nancy

Partenaires

  • Opéra national de Lorraine
  • Université de Lorraine : DVUC, TUN, CFA, LORIA, CLSH, SUAPS, Département de Musicologie
  • Artiste peintre : Gregory Brunsperger

L'exposition en pratique

  • Bibliothèque universitaire de lettres - 46 Avenue de la Libération – Nancy
  • Samedi 18 janvier 2020 – 10h-19h.  Entrée libre  Renseignements : 03.72.74.09.90
le
jan. 18 2020

De 10:11 à 21:11

Documents :