Communauté

Société / Santé

"Ne vous arrêtez pas d'être curieux"

Publié par Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), le 18 septembre 2020   52

Xl la lune 2

La gestion des déchets radioactifs vous intéresse mais vous n'avez pas le temps de lire de longs dossiers ? Nous vous proposons d'aborder chaque semaine une notion essentielle pour mieux comprendre ce sujet. Temps de lecture : moins de 2 minutes par thématique !

Quelles solutions de gestion pour les déchets radioactifs ?

Nous savons tous comment nos déchets ménagers sont gérés, mais qu'en est-il de nos déchets radioactifs ?

La France a fait le choix de les stocker dans des centres industriels spécialement conçus afin de les isoler de l'homme et de l'environnement tant qu'ils présentent des risques.

La grande majorité de ces déchets bénéficient déjà de centres de stockage. Pour les autres, des projets de centres de stockage font l'objet d'études et de dialogue avec la population.

Quels stockages aujourd'hui ?

Il existe aujourd'hui trois centres de stockage en surface gérés par l'Andra. Deux sont dans l'Aube et sont en activité ; le 3e est dans la Manche et est en phase de fermeture. Ils accueillent près de 90 %  des déchets produits. Il s'agit de centres destinés aux déchets très faiblement radioactifs ou de faible et moyenne activité dont la durée de vie est principalement courte.

Quels stockages pour demain ?

Pour les 10 % de déchets radioactifs qui ne bénéficient pas aujourd'hui de solution définitive, des projets sont à l'étude :

  • le stockage à faible profondeur pour une partie des déchets de faible activité à vie longue, c'est le projet d'un 3e centre situé dans l'Aube ;
  • le stockage profond, à environ 500 mètres sous terre, pour les déchets les plus radioactifs, c'est le projet Cigéo en Meuse/Haute-Marne.

En attendant la création de centres adaptés pour les accueillir, les déchets sont entreposés de manière sûre dans des installations spécifiques, le plus souvent directement sur leur site de production.