Des recherches accessibles : AéroschoolLab !

Publié par Accustica CCSTI, le 4 juin 2024   110

La pollution de l'air est un enjeu majeur de notre époque, affectant notre santé mais aussi nos performances sportives. A l'URCA, l'unité de recherche PSMS (Performance-Santé Métrologie-Santé) dirigé par Philippe Noirez s'est penché sur cette problématique en mesurant spécifiquement comment la qualité de l'air influence les performances sportives. Pour rendre accessible cette recherche et sensibiliser les plus jeunes, une initiative de médiation scientifique Accustica a vu le jour dans deux établissements scolaires de l'académie : Le collège Trois Fontaines de Reims et le collège Claude Nicolas Ledoux de Dormans. Ces projets de médiation impliquent à la fois médiateurs, chercheurs, enseignants et élèves dans un défi scientifique commun.

Le projet a débuté par une série d'interventions dans les collèges. Lilian Joly, enseignant-chercheur du laboratoire Aérolab, Quentin Martinet, doctorant et Pauline, médiatrice d'Accustica ont expliqué de manière accessible les bases du travail et les enjeux de cette recherche sport et santé. Ils ont décrit comment les particules fines, les oxydes d'azote et d'autres polluants atmosphériques peuvent pénétrer dans le système respiratoire et affecter les capacité à faire du sport. Défi lancé aux élèves : Mesurer à quel point la qualité de l'air a une incidence sur nos performances sportives ? 

Protocole expérimental établi, les élèves ont participé à des ateliers interactifs durant lesquels ils ont pu mesurer la qualité de l'air autour de leur école et dans différents environnements urbains et ruraux. Munis de montre connectée, capteur de mesure de l'air et gilet hexoskin, les élèves ont collecté des données sur les niveaux de pollution, notamment pendant le cross du collège. Les mesures ont ensuite été triées puis analysées en classe avec l'aide de la médiatrice, des chercheurs et des enseignants impliqués. Cette étape a permis de faire le lien entre la théorie et la pratique, tout en éveillant leur curiosité scientifique. Ultime étape, les élèves ont interprété les résultats recueillis et ont confirmé ou infirmé leurs hypothèses formulées quant au rôle de la pollution de l'air dans leurs performances sportives.

Les résultats obtenus par les élèves ont été présentés lors d'un événement final, où ils présentent leurs découvertes aux autres classes, chercheurs et public intéressé. Cet événement est l'occasion de discussions enrichissantes sur les implications de leurs résultats, pour la communauté scientifique mais aussi pour la société en général. Les élèves se questionnent, expriment leurs préoccupations et proposent des solutions pour améliorer la qualité de l'air dans leur environnement quotidien de demain.

Ce projet de médiation a permis de faire découvrir la recherche scientifique aux collégiens, en leur montrant que la science n'est pas une discipline lointaine et inaccessible mais un domaine passionnant et essentiel pour comprendre et améliorer le monde qui nous entoure. En les impliquant directement dans le processus scientifique, le projet a cultivé leur esprit critique, leur capacité à résoudre des problèmes et leur goût pour l'exploration et l'innovation.

Au-delà de la sensibilisation à la pollution de l'air et à ses impacts, ce projet de médiation scientifique a renforcé les liens entre les chercheurs de l'URCA et les établissements scolaires. Les échanges pédagogiques avec de nouvelles ressources et méthodes ont particulièrement plu aux enseignants. Les chercheurs eux, ont trouvé de nouvelles perspectives de travaux auprès des élèves. Grâce à cette volonté d'animer une médiation scientifique inclusive et participative, Accustica a fait, une fois de plus, sortir la recherche des laboratoires pour entrer dans les salles de classe !