Communauté

Astronomie / Espace

Une comète dans le ciel d'hiver

Publié par Planétarium du Jardin des sciences - Jardin des Sciences, le 9 février 2023   580

Crédit image  : Jeremy Pinchon_Planétarium de Reims

Le 2 mars 2022, un programme automatique de détection de comètes, baptisé Zwicky Transcient Facility (ZTF) et installé au Mont Palomar en Californie, a parmi la découverte d’une comète périodique dont le dernier passage près du Soleil date de 50 000 ans.

Pour mémoire, une comète est un petit astre dont le noyau est constitué de glaces et de poussières. Venant des confins de notre Système Solaire, cet astre se rapproche de notre étoile. Le noyau se sublime et forme une longue queue de poussières et une queue ionisée à l’opposé du Soleil.

Lorsque qu'une comète se rapproche suffisamment de la Terre, il devient possible de la distinguer parfois à l’œil nu et  de l’observer avec des jumelles, des lunettes astronomiques ou des télescopes. Cette visibilité dépend de la taille et de la luminosité de cet objet céleste.

Officiellement nommée C/2022 E3 (ZTF), cette comète est passée au plus près du Soleil le 13 janvier 2023, à 166 millions de kilomètres. Elle est passée au plus près de la Terre le 2 février 2023, à 42 millions de kilomètres. Nous avons donc toutes les bonnes conditions pour pouvoir l’observer aux instruments durant le mois de février, dans l’hémisphère Nord, et tout particulièrement dans notre région Grand-Est.

Pour la repérer et l'observer aux instruments en février-mars 2023 vers l’Ouest-Nord-Ouest :

Crédit image  : Stellarium/JYM_JDS_Unistra